Spiritualité et psychologie - cfio.fr

Spiritualité et psychologie, la réconciliation…

formations

Concilier spiritualité et psychologie n’a jamais été chose facile parce qu’au premier abord, ces deux disciplines semblent en totale contradiction. Ce phénomène est cependant assez récent car avant le 18 ème siècle, l’humanité avait une vision plus globale de l’homme et de ses possibilités… Au delà des termes et des approches modernes, l’expérience intérieure démontre pourtant que spiritualité et psychologie ont toujours été soeurs.

Le Siècle des Lumières

C’est à partir de Lavoisier et de son siècle des Lumières que la science a commencé à découper le monde en morceaux. On établira des listes et des secteurs d’expertises séparées qui vont progressivement éloigner les unes des autres, des disciplines qui ne l’étaient pas auparavant. Par exemple, la chimie et la biologie, ou encore la philosophie et la théologie.

Nos ancêtres les idiots…

Bien qu’il passe souvent pour un primate des cavernes, l’homme antique avait une approche unitaire du monde et de l’univers beaucoup plus efficace. Il étudiait la Nature, l’homme y compris, à travers une vision globale et plus simple qu’aujourd’hui. Il envisageait l’évolution humaine comme un programme de développement personnel incluant à la fois une bonne connaissance de soi, et la pratique d’une contemplation de type religieuse ou mystique.

En chien de faïence

La désacralisation forcenée de l’Occident a produit une rupture grave entre la connaissance psychologique et la connaissance spirituelle. Résultat, les psychologues (devenus progressivement athées), ont considéré que la démarche spirituelle n’était qu’un vieux reste religieux fait de fantasmes et d’illusions. Quant aux spiritualistes, ils n’ont vu dans la psychologie qu’une rationalisation décadente de la connaissance primordiale.

Qu’en est-il réellement?

Les deux camps n’ont pas totalement tort, mais ils se trompent simplement de cible.

Par exemple, il est vrai que sans l’outil psychologique, la spiritualité est une porte ouverte à toutes sortes de débordements inconscients, à l’origine notamment du new age et des phénomènes sectaires. De même qu’une psychologie destituée de son étage spirituel n’est qu’une veuve stérile qui ne produira que des analyses sèches et austères.

Une autre issue

Grâce à la psychologie transpersonnelle, les deux soeurs ennemies peuvent se réconcilier et se soutenir l’une et l’autre. C’est une manière de rétablir l’ancienne position initiatique.

En effet, les écoles de mystères étaient jadis construites sur un programme en deux étapes qui ont été nommées plus tard, les deux quarantaines. La première quarantaine était une phase de préparation et de nettoyage psychique apparentée à une bonne thérapie moderne. La deuxième était consacrée au développement spirituel à proprement parler.

On considérait qu’une personne n’ayant pas réglé ses problèmes personnels et n’ayant pas acquis une connaissance de soi suffisante, ne pouvait prétendre à l’initiation spirituelle.

Cette position conjointe est la seule qui aboutisse à un réel développement personnel et transpersonnel. Elle serait à méditer par tous les acteurs de la psychologie moderne ainsi que par ceux qui, trop pressés de voir Dieu, veulent sauter par dessus les étapes fondamentales de la voie.

consultation

Et qu'on se le dise par Toutatis !