ésotérisme au cinéma - cfio.fr

Vidocq ou la voie alchimique des substances – L’ésotérisme au cinéma 2

formations

Comme nous l’avions déjà évoqué, la Tradition spirituelle utilise, à l’insu du public, des moyens de diffusion quelquefois surprenants. Le cinéma en fait partie. Dans cette série d’articles, nous allons étudier quelques exemples de films dans lesquels des éléments de connaissance initiatiques se profilent derrière l’histoire. Quand l’ésotérisme se met en scène sur grand écran, aujourd’hui, pleins feux sur Vidocq ! « Moteur… »

Vidocq ou la folie alchimique

Réalisé par Pitof en 2001, ce remake de Vidocq incarné par Gérard Depardieu (de par Dieu), met en scène un curieux alchimiste doté de pouvoirs étranges. L’histoire se passe en plein Paris, à l’aube de la révolution de juillet 1830. Chaque nuit, des jeunes femmes sont enlevées sur lesquelles on procède à des rituels occultes sanglants.

Il est question de recueillir leur sang et de l’utiliser comme matière première dans l’élaboration de la pierre philosophale. Si l’on ôte à cette satire son aspect lugubre et pathologique, il faut bien reconnaître que des éléments de vérité ésotérique apparaissent bien dans ce scénario. À commencer par la désignation en clair de l’hémoglobine très souvent utilisée par les authentiques alchimistes de toutes les époques, dans les voies dites des « substances ».

Vidocq et la voie de la foudre

Bien sûr l’alchimiste de Vidocq, quant à lui, a sombré dans quelque pathologie noire résultant d’une très mauvaise interprétation de l’alchimie, mais on le voit pourtant manier la foudre (pour tuer des gens, certes), ce qui, sous l’allégorie de l’histoire, nous révèle un point de science hermétique fondamental, sur lequel je me suis déjà exprimé dans un autre article.

La voie cardiaque

Car, en effet, la voie de sang constitue bien la base d’une pratique hermétique ancienne, qui fut très en vogue dans les vieilles communautés monastiques d’Orient et d’Occident, jusqu’au 18e siècle. De plus, la symbolique du sang dans le christianisme n’est plus à démontrer. C’est pourquoi l’alchimie cardiaque est appelée « voie sacerdotale ». Cela consiste à faire descendre le feu céleste dans le sang par la pratique d’une oraison soutenue et d’opérations de laboratoire très particulières.

Tous ces ingrédients sont présents dans Vidocq, quoique masqués par un scénario très sombre, mais qui a au moins le mérite de montrer la mauvaise voie…

 

consultation

Et qu'on se le dise par Toutatis !