Les vraies fausses croyances sur l’alchimie

C’est fou comme les idées reçues sont tenaces ! Je suis sûr que vous l’avez remarqué vous aussi dans votre domaine d’expertise ou dans votre vie. Les gens ont des problèmes, sont coincés dans des contradictions, sont frustrés dans leur situation, se plaignent que ça ne va pas, qu’ils souffrent de telle ou telle limitation… Et quand vous leur apportez la solution sur un plateau, ils vous répondent : « Oui, MAIS c’est pas aussi simple, tu comprends, ceci, cela, patati patata… »

formations

Ça vous rappelle sûrement quelque chose, non?

Et bien moi, les amis, je vis ça tous les jours avec l’alchimie !

Des gens m’écrivent régulièrement pour me dire que si c’était aussi simple d’apprendre l’alchimie, ça se saurait, que je raconte n’importe quoi en prétendant délivrer les secrets de la pierre philosophale en clair, et que je mens quand je propose à chacun de devenir alchimiste sans trop d’effort et en facilitant le chemin…

Quand je leur demande pourquoi ils pensent ainsi, ils radotent tous la même chose :

– je pense que…donc…
– on m’a dit que…donc…
– j’ai lu que…donc…
– j’ai passé des années à… donc…
– je ne suis pas un gogo à plumer… donc.

Un jour, en stage de thérapie, j’ai assisté à un phénomène extraordinaire qui en dit long sur la condition humaine. L’animatrice avait collé une pastille colorée sur le front de chacun, sans que personne ne connaisse sa couleur. Nous devions ensuite nous débrouiller pour nous retrouver par groupes de couleur, sans indication verbale.

Savez-vous ce qui est arrivé?

Un monumental cafouillis !

90% des groupes de couleur ne se constituèrent pas correctement, parce que chacun était guidé par des a apriori totalement irrationnel du genre : je ne peux pas avoir la même couleur que cette personne ou encore, c’est impossible que je fasse partie de ce groupe, etc.

Certains s’acharnaient à vouloir absolument rejoindre telle ou telle famille de couleur, tel ou tel groupe, telle ou telle personne, et ce malgré les signaux contraires envoyés par les autres…

A la fin de l’exercice, alors que chacun constatait son erreur, l’animatrice nous a dit la chose suivante : « C’EST FOU DE NE PAS FAIRE CONFIANCE À CEUX QUI VOIENT MIEUX QUE NOUS !!! »

Puis elle nous a expliqué qu‘il aurait simplement suffit que quelques-uns se chargent de rassembler les autres selon les bonnes couleurs et en 30 secondes, le tour était joué !

Constat horrible : IL AURAIT JUSTE FALLU ÊTRE ENSEMBLE !

Mais non, chacun a voulu y aller de son petit ressenti égocentré et limité. Chacun a cru savoir mieux que ceux qui  voyaient. Chacun a fait bande à part. Chacun a pensé qu’il devait se démerder tout seul…

Dans notre monde actuel, vous constaterez que c’est la même chose à tous les niveaux. On ne fait plus confiance ni à rien ni à personne, et cela nous entraine dans une spirale infernale qui nous isole et cultive notre ignorance, dans l’indifférence généralisée.

Nous ne savons plus avoir des a priori POSITIFS !

Je sais, il y a beaucoup d’arnaques.
Il y a beaucoup d’abus.
Il y a beaucoup de salauds.

Mais pas que… et le piège de l’isolement peut vite se refermer sur celui qui voit le mal partout.

Je ne sais pas pour vous, mais dans mon domaine alchimique, c’est la pire chose qui puisse arriver. Rester seul dans son coin en maugréant sur la déchéance du monde, et se persuader qu’on va trouver la solution tout seul et sans aide.

Ce genre de truc, ça vient de l’ego, mais là, je ne pense pas vous apprendre quelque chose, si ?!

La suite de l’enseignement alchimique, c’est par ici…

Et qu'on se le dise par Toutatis !