Le pouvoir des saints - cfio.fr

Les étranges pouvoirs des saints

formations

On ne sait pas beaucoup de choses sur ces gens extraordinaires qu’on appelle les « saints ». Trop souvent apparentée à du bigotisme religieux, la sainteté (qu’elle soit catholique ou non) apparaît comme un phénomène un peu vintage pour notre société moderne. En réalité, la sainteté est le niveau de réalisation spirituelle le plus élevé qu’un être puisse atteindre. Qui sont vraiment les saints et quels sont leurs pouvoirs? …

De fausses définitions

Tout d’abord, rétablissons une confusion courante. Il ne faut pas confondre le véritable saint d’avec les saints du calendrier. L’Église a attribué un personnage religieux à chaque jour de la semaine afin que les fidèles baignent quotidiennement dans une atmosphère sacrée. « Aujourd’hui, c’est la Saint-Machin ! », est une façon de coller habilement une étiquette catholique sur tous les quidams portant le même prénom.

Ensuite, comme on le sait, l’Église a toujours canonisé des religieux en fonction de leurs actions ou de leur bonne piété. Dans d’autres cas, on a canonisé pour cause de miracles. Mais c’est un peu comme la Légion d’honneur. Elle n’est pas forcément remise aux plus méritants…

Dernière erreur, l’association des mots sainteté et perfection, ce qui dans le langage ecclésiastique signifie « bien obéissant »

Qui sont-ils vraiment?

En général, pour ce qui concerne la tradition chrétienne, les saints sont rarement de bons catholiques. Relativement désobéissants et revêches à la discipline monastique, ils dérangent souvent les autorités religieuses. C’est pourquoi on les a toujours plus ou moins mis(e)s à l’écart.

Concrètement parlant, le saint est celui qui a accompli la voie spirituelle jusqu’au bout. Comparable à l’adepte qui a fait la pierre philosophale, le saint a réalisé ce que la gnose appelle le Corps de Gloire. Il a atteint un état mystique qui lui confère des pouvoirs particulièrement étranges.

En effet, on a vu des saints guérisseurs, des saints clairvoyants et même des saints volants ! Le cas le plus incroyable est celui de Saint Cupertino qui ne pouvait s’empêcher de léviter lorsqu’il était en prière. Il réalisa de très nombreuses prestations aériennes en public, et même en présence d’un pape. On était bien embarrassé avec Cupertino, car il était incapable de se contrôler…

Il s’en passe de drôles dans les monastères et les couvents…

Les moines et moniales sont des personnes très humbles et discrètes. Lorsqu’il se produit des phénomènes paranormaux dans les abbayes (et croyez-moi il s’en produit souvent !), ils n’appellent pas TF1 pour faire un reportage. Et pourtant, la plupart des fraternités monastiques ont connu de ces moines en prière, brillant comme des soleils, et illuminant les bâtiments en pleine nuit.

D’autres encore ont été cachés parce qu’ils restaient suspendus en l’air dans leur cellule, et l’on avait toutes les peines du monde à les en faire descendre. Sans parler de ceux, bien connus pour leur sagesse, qui disparurent dans un éclair de lumière en plein office nocturne, et que l’on ne revit jamais. D’autres enfin furent capables d’être en deux endroits en même temps…

Ces choses sont arrivées plus souvent qu’on ne l’imagine…

L’odeur de sainteté

Hubert Larcher a consacré un livre étonnant sur les saints. Dans Mémoire du soleil (qui est aussi un livre d’alchimie), il parle de cette bizarrerie qui veut que les corps des saints décédés ne putréfient pas et dégagent au contraire une odeur suave digne du paradis.

Ce phénomène est à la base du reliquaire et nous reviendrons sur ce sujet peu connu puisqu’il est en rapport avec une voie alchimique secrète que j’ai décrite dans la formation Le grand-Oeuvre alchimique…

Quelques grands noms

Parmi les saints qui ont marqué, citons Thérèse d’Avila dont il est attesté qu’elle vivait avec un coeur percé d’un trou, semblablement causé par le feu christique et l’assiduité à la prière. On ne peut expliquer de nos jours comment quelqu’un peut vivre ainsi. C’est une énigme pour la science et la médecine.

Séraphim de Sarov, ou le moine lumineux, fut un ermite russe vivant au début du XIXe siècle. Sa particularité était de briller d’une auréole de gloire visible à l’oeil nu. De nombreuses personnes ont témoigné avoir été nimbées par sa lumière et notamment le journaliste Motovilov qui a publié une interview avec le saint. Séraphim était également un guide spirituel renommé ainsi qu’un clairvoyant ayant fait des prédictions qui se sont réalisées.

Un film à voir absolument…

Pour se faire une idée de ce qu’est un véritable saint, je vous invite à regarder ce film extraordinaire d’un moine russe possédant les pouvoirs accordés à ceux qui ont réalisé la voie sans jamais être des gens parfaits. Dans le film l’ile, vous serez plongés dans l’univers réaliste d’une communauté monastique qui possède sont propre saint…

consultation

Et qu'on se le dise par Toutatis !