Le secret de la Roue

Suite à mon dernier article, certains se sont demandé comment pouvait-on concilier l’idée de s’attendre à tout avec celle de la pensée positive? C’est vrai, dans le contexte de la pensée positive, on se concentre plutôt sur ce qui va bien, sur ce qu’on attend de chouette dans la vie, et au fond, c’est surement mieux que de ressasser continuellement nos échecs et nos impasses…

formations

Oui, mais…, comme le dit Forrest Gump : la merde, ça arrive !
Pensée positive ou pas, ma petite tranquillité ne dure jamais bien longtemps.

Alors, comment faire?

Juste comprendre que nous nous trompons de cible, car nous cherchons à être heureux, alors que nous devrions chercher à être FORTS !

C’est quoi être fort?

Ce n’est pas être insensible à tout ni n’avoir jamais mal nulle part !
Non, un être fort peut être déçu, triste, ou effrayé. Mais contrairement à d’autres, il ne lâche pas son axe et apprend à respirer là où tout le monde fait de l’apnée.

Cette force est le véritable sens de la paix intérieure, celle qui est rendue possible par le fait de vivre continuellement chaque jour comme une seule vie.

Pour la plupart des gens, avoir une déconvenue ou recevoir une mauvaise nouvelle, réactive en bloc toutes celles qui sont advenues par le passé, avec leur lot de frustrations, de colères et d’indignations devant la cruelle injustice du monde. Notre pitoyable existence nous apparait alors surdimensionné…

Rassurez-vous, vous n’êtes pas seul(e)s, car tout le monde pense la même chose, quel que soit son sort.

Pourquoi c’est comme ça ?

Parce que tout le monde est coincé dans la ligne du temps, celle qui crée l’impitoyable alternance des hauts et des bas, allant du passé à l’avenir, sans transition.

Prenez votre Tarot, et placez devant vous l’arcane de la Roue de Fortune (la 10e).

Que voyez-vous?

Deux petits personnages, l’un aveugle et l’autre sourd, qui sont attachés à une roue que domine un petit diablotin qui semble bien perfide sur son trône. Ces deux personnages, c’est nous, ballotés entre les hauts et les bas, le passé et l’avenir, courant inlassablement comme des hamsters dans leur petite roue, sans avoir du tout conscience d’être enfermés !

On se dit : c’est bon, comme je peux courir, c’est que je suis libre !

Et ben nan ! Cette course est un leurre, une illusion, qui ne profite qu’au petit diablotin juché au-dessus de vous et pensant certainement en ricanant : regarde-moi ce con, il ne voit même pas qu’il ne va nulle part…

Seulement voilà, si vous regardez mieux, vous allez observer un détail surprenant : personne ne tient la manivelle !

Ça veut dire quoi ?

Ça veut dire qu’elle est libre de droits ! Même le diablotin ne s’en empare pas. Pourquoi le ferait-il d’ailleurs puisque vous courrez volontairement sans que personne ne vous y oblige? Pourquoi se ferait-il chier à faire quelque chose que vous faites délibérément sans qu’on vous y force ?

En fait, même s’il le voulait, il ne le pourrait pas non plus, car le diablotin est lui aussi dépendant de notre sottise. Il se nourrit de notre ignorance, de notre cécité et de notre surdité. Ainsi, il est lui aussi attaché inexorablement à la roue. Alors à con, con et demi, mais bon…

Or, il y a 2000 ans, un mec nommé JC nous a encouragés à avoir des oreilles, et il a soigné les yeux de certains invalides. Croyez-vous que ce soit pour rien?…

Alors mes frères et mes soeurs, vous la prenez cette manivelle ou vous ne la prenez pas?

Si vous la prenez, vous pouvez faire deux choses :

1/ Stopper la roue et descendre du manège. Vous libérez ainsi le hamster et vous ouvrez vos yeux et vos oreilles à l’unique réalité du monde. C’est un secret bien gardé par ceux qui en profitent à votre insu. Ce secret est : le temps n’existe pas!

Le passé n’existe pas. L’avenir n’existe pas. Vos emmerdes sont derrière vous ou devant vous, JAMAIS MAINTENANT ! Si vous n’allez plus dans le passé ou dans l’avenir, il n’y a plus d’emmerdes, c’est aussi simple que cela.

Ce qui existe, c’est maintenant ; et maintenant, vous pouvez décider de vivre en paix et de faire que cette journée soit parfaite,
sans vous inquiéter de ce qu’était hier et de ce que sera demain. On s’en fout !

Voilà pourquoi une journée parfaite, c’est une vie réussie !

En vérité, on ne détermine pas la qualité d’une vie au nombre des misères qu’on a eus ou pas. Réussir sa vie, c’est avoir compris ce que je viens de vous expliquer et le mettre en pratique une fois par jour.

Et c’est ainsi qu’on est véritablement fort !

2/ Tourner la roue très vite. Si vous faites ça, le diablotin va se casser la gueule ! Et puis, il va se passer un phénomène étrange. Lorsqu’on fait tourner très rapidement une roue colorée des différentes nuances du prisme, à une certaine vitesse, les couleurs disparaissent et la roue devient toute blanche, lumineuse comme le Paradis, puissante comme un moulin à prières.

Ceci ne signifie qu’une seule chose. VOUS AVEZ CE POUVOIR, MAINTENANT ! 

Cela ne dépend que de vous. Vous prenez la décision ou pas.
Vous sortez de la cage du hamster, vous ouvrez la fenêtre, vous vous asseyez et vous respirez cette nouvelle liberté.

Cesser l’agitation.
Rester immobile.
Conscient.
Présent.
Pax in lux.

Et qu'on se le dise par Toutatis !