mystères alchimiques de la vie après la mort - cfio.fr

La réincarnation au banc d’essai

De nos jours, oser remettre en question la réincarnation relève presque du blasphème. Pourtant, sait-on que ce terme ne date pas de plus loin que la fin du XIXe siècle et qu’il a été INVENTÉ de toutes pièces par un groupe d’occultistes qui a beaucoup influencé le newage par la suite?

Les antiques n’ont jamais parlé de réincarnation

Dans ma dernière formation sur Les mystères alchimiques de la vie après la mort, la notion de réincarnation a été passée au crible d’une certaine analyse. J’y évoque d’une part que les textes spirituels les plus anciens (principalement orientaux) n’utilisent ce terme à aucun moment ; et d’autre part que la croyance dans le fait qu’une âme peut se réincarner indéfiniment et inconditionnellement, procède d’une méconnaissance métaphysique importante.

Il est cependant exact que ces traditions parlent de la possibilité de renaissances, mais dans ce cas, pour comprendre de quoi il s’agit exactement, il  conviendrait de s’interroger sur ce que cela signifie au regard des descriptions eschatologiques que donnent ce mêmes traditions.

Or, personne ne le fait. On lit « renaissance » et on en conclut que…

Des expériences et du discernement

Beaucoup de gens ont vécu des expériences troublantes les amenant à conclure qu’il est possible de retrouver la mémoire des vies antérieures.

Très bien, je pose alors une autre question : sans nier la possibilité d’une telle réminiscence, que se passe-t-il si l’on découvre que cette mémoire possède une autre origine bien plus étrange ?

D’autres affirment que la réincarnation existe puisque les lamas tibétains savent reconnaitre l’enfant réincarné!

Très bien, mais sait-on quelle est l’origine EXACTE de cette conception qui n’a jamais existé au Tibet avant un certain événement politique datant du XVIIIe siècle?

Deux questions embarrassantes

C’est pourquoi je ne remets pas du tout en question les expériences spirituelles des uns et des autres, ce que je remets en question, c’est simplement la définition et les conclusions que l’on donne à la chose.

Et je le fais en posant à nouveau deux questions très simples :

1 – les traditions spirituelles antiques et le bouddha lui-même ont-ils VRAIMENT parlé de réincarnation ou d’autre chose?

2 – si la réincarnation existe, alors qu’est-ce qui se réincarne EXACTEMENT?

Des réponses pour ceux qui n’ont pas peur…

Bien sûr, dans cette formation, je ne fais pas que poser des questions. J’Y RÉPONDS, sauf qu’il faut être prêt à entendre des choses peu ordinaires, qui ne sont pas de ma propre invention, mais FIGURENT NOIR SUR BLANC dans les textes classiques des grandes religions et spiritualités du monde antique.

Et qu'on se le dise par Toutatis !