Apprendre l’alchimie sans (trop) d’efforts

Les temps changent.
C’est une notion alchimique.
Le monde est appelé à se transformer. Or, l’alchimie est non seulement la science des transformations, mais c’est aussi (et surtout) celle des transmutations.

formations

Il y a encore un demi-siècle, il aurait été impensable que les secrets de l’alchimie soient diffusés en clair en dehors de certains cercles d’initiés très fermés…

Autrefois, il fallait :

– parcourir des milliers de kilomètres pour espérer rencontrer un adepte qui veuille bien parler,
– acheter des quantités astronomiques de livres, pour la plupart indéchiffrables (sans le bon apprentissage), et souvent hors de prix,
– passer des nuits interminables à essayer de décoder les mystères et les symboles des vieux maitres en n’ayant aucune certitude ni aucun repère,
– s’immerger dans un laboratoire de fortune à faire des expériences empiriques et dangereuses au petit bonheur la chance, et en délaissant sa famille, son métier, et parfois même sa santé,
– se ruiner en achetant des matières métalliques introuvables,
– voir le temps filer sans résultat jusqu’au point de désillusion totale…

… et tout ça, sans aucune garantie de résultat à l’arrivée !

A ces époques, le prix à payer pour accéder à la connaissance alchimique était donc colossal, comme vous pouvez le constater. Et le problème, c’est qu’on a fini par croire que tout cela était normal et que ça devait continuer ainsi jusqu’à la fin des temps…

Dans la réalité, jamais ces situations désespérantes n’ont été obligatoires. Ces croyances ont été imposées au public principalement par :

– des autorités religieuses réfractaires à l’éveil spirituel des masses, et voyant dans l’alchimie une concurrente de taille,
– des plaisantins usant et abusant du symbolisme hermétique pour attirer autour d’eux des admirateurs suppliants,
– des livres d’alchimie dont on croit à tort qu’ils sont codés, alors que ce n’est pas le cas le plus souvent…

Du coup, la mayonnaise a pris et depuis, tout le monde s’est mis à penser que l’alchimie était une discipline insondable, inaccessible et incroyablement compliquée.

Et comme je vous ai dit que les temps changent, et bien, le temps est venu que toutes ces inepties soient enfin dénoncées et que soit rétablie la vérité sur le Grand-Oeuvre alchimique.

Donc, au risque de surprendre ou de déplaire, j’affirme ici solennellement que :

– L’alchimie est une voie spirituelle à part entière, précise et absolument PAS hasardeuse,
– l’alchimie peut être apprise et enseignée très facilement (et surtout sans casse-tête ou autre cachoterie symbolique inextricable),
– les livres d’alchimie peuvent être lus EN CLAIR une fois qu’on a fait ses classes et qu’on a acquis les bases de la philosophie hermétique (qui est beaucoup plus simple qu’on ne le croit),
– il n’existe aucune recette unique pour faire la pierre philosophale, mais un très grand nombre de voies ou de pratiques utilisant bien des matières,
– pas la peine d’attendre d’avoir 90 ans et d’être complètement rassis, esseulé ou misérable pour trouver la Pierre.

Si ces perspectives rafraichissantes vous intéressent, sachez qu’il existe une formation facilitante pour apprendre l’alchimie sans (trop) d’efforts derrière ce lien: les secrets de l’alchimie en vidéo.

Et qu'on se le dise par Toutatis !