Apparitions mariales - cfio.fr

Les apparitions mariales, bluff ou réalité ?

Par moment, l’au-delà se montre aux hommes, c’est indiscutable. Cependant, chacun analyse les phénomènes surnaturels à sa manière et selon ses croyances. Les apparitions dites «mariales» n’échappent pas à la règle. On ne peut nier la véracité des faits, mais qu’en est-il de l’interprétation systématiquement religieuse qu’on leur donne ?…

Des phénomènes très inégaux entre eux

Les études qui ont été menées – et précisons, des études non catholiques – ont montré que les apparitions mariales sont phénoménologiquement très inégales, si ce n’est que, dans tous les cas, des médiums locaux sont choisis comme relais entre l’entité spirituelle et les hommes.

Il peut s’agir le plus souvent d’enfants issus de milieux ruraux, comme à Lourdes ou à Fatima, ou encore de religieux de rang modeste comme à Notre-Dame-du-Laus près de Gap. Il semble donc que la Sainte Vierge choisisse presque toujours des personnes analphabètes ou intellectuellement humbles pour communiquer avec les humains. Il est expliqué ensuite que le message divin ne peut en effet être reçu que par des gens simples pour ne pas interférer…

Une récupération systématique

Le problème des apparitions, et pas seulement mariales, est que le récit de l’intermédiaire qui témoigne du phénomène surnaturel est ensuite récupéré et interprété par les autorités religieuses locales dominantes. En effet, à certaines époques, il est tout à fait naturel de se tourner vers le prêtre de la paroisse lorsqu’un fait paranormal survient quelque part.

Or, le clergé n’a aucun intérêt à laisser passer l’occasion de récupérer de tels miracles pour asseoir sa position spirituelle et consolider la foi des fidèles. Ce qui signifie que si une lumière surnaturelle apparaît dans un village catholique, ce sera forcément une manifestation de la Vierge. Dans un petit village de l’Inde, la signature serait probablement différente…

Des témoins manipulés

Autre problème, il est bien évident que les personnes de petite condition et les enfants seront plus influençables lorsqu’il sera question d’analyser les faits et surtout de les justifier. Le cas de Bernadette Soubirou est notable dans la mesure où elle n’a jamais dit avoir vu la Vierge, mais plutôt une jeune fille lumineuse lui parlant au seuil de la fameuse grotte.

Or Bernadette connaissait la Vierge, étant de confession catholique et ayant vu comme tous les enfants de son âge, des représentations de Marie à l’église du village. On imagine mal une telle enfant dire autre chose que « j’ai vu la Sainte Vierge » si elle l’avait réellement vue, et on imagine encore plus mal une Sainte Mère de Dieu prendre des formes embarrassantes au risque de faire peur à une enfant isolée.

Quelle bonne mère ferait ça?

C’est en réalité au prêtre de Lourdes que revient la responsabilité d’avoir interprété le récit de Bernadette comme une apparition mariale. On connaît la suite douloureuse de cette histoire et la médiatisation tragique qui en a découlé pour la petite voyante des Hautes-Pyrénées.

Des voyants par légions

À Fatima, en plus des deux enfants médiateurs, de très nombreuses personnes ont vu quelque chose dans le ciel. Mais, j’ai beau regarder attentivement les photos qui ont été prises durant de tels événements partout dans le monde, je ne vois rien qui ressemble concrètement à l’image de la Marie chrétienne. Tout au plus, on distingue un halo lumineux semblable au début d’une aurore boréale avec quelques contours humanisables éventuellement…

On me demandera surement d’expliquer pourquoi des miracles et des guérisons se produisent dans de tels lieux ? À quoi je répondrai que des hauts lieux ont toujours existé, et même bien avant l’implantation du christianisme, qui peuvent être peuplés d’anciens éons ou de divinités locales, voire des défunts ancestraux à la recherche de nourriture fluidique, plus ou moins bénéfiques d’ailleurs, et que certaines personnes sensitives sont capables de percevoir.

Il y a aussi le pouvoir de la foi qui peut guérir, ce qui est un autre problème que je traiterai une autre fois…

Dans le new age, les gens qui discutent tous les jours avec le Seigneur Jésus ou la Vierge Marie sont légion. Bernadette n’a plus l’exclusivité. On sait que la maladie spirituelle la plus répandue à l’heure actuelle consiste à interpréter à la hausse le moindre événement plus ou moins anormal. Un craquement durant la prière est un signe que le Bon Dieu écoute, un frisson dans la colonne vertébrale et voilà Kundalini qui monte, une aurore boréale signalée, et c’est Canseliet qui a cassé son oeuf… (Excusez-moi, je n’ai pas pu m’en empêcher 😆 )

Qu’est-ce que la « Vierge » pour les initiés de la gnose chrétienne?

Dans toutes ces histoires d’apparitions de ceci ou de cela, c’est toujours l’ignorance ou la suffisance religieuse qui parle. Les masses ignorent que la Vierge n’est qu’un symbole métaphysique que l’Église a humanisé pour la bonne cause (ou pour la mauvaise, comme vous voudrez).

Ce que les Égyptiens avaient évité de faire avec leur panthéon de divinités, les chrétiens l’ont réalisé avec les personnes de la Trinité. En humanisant à outrance des symboles métaphysiques tels que la Vierge, on a tué la connaissance ou tout au moins, on l’a dissimulée aux ignorants.

Il est arrivé la même chose avec le corpus initiatique de la gnose puisque les fameux mystères chrétiens ont été réduits à de simples faits historiques, ce qu’ils n’ont jamais été à l’origine.

Pour le gnostique, le véritable nom de la Vierge Marie est Lumière et sa fonction est de sanctifier l’esprit (à entendre comme divinisation de l’âme). Il était nécessaire de donner à la Vierge une forme symbolique de Fille, Mère et Épouse pour des raisons métaphysiques très précises. Mais comme le peuple ignore ces choses et a besoin de se sentir protégé par des dieux humanoïdes qui veillent sur lui du haut des Cieux, il s’est arrangé pour les faire quelquefois apparaître et converser avec eux.

Pour ceux et celles qui voudraient aller plus loin dans l’ésotérisme marial, je les renvoie aux formations gnostiques du CFIO.

Et qu'on se le dise par Toutatis !